Une histoire de cœur, et rien à voir avec la Saint-Valentin ;-)

Quand on est dans ses passions, ce n’est pas qu’on a moins de difficultés à surmonter que les autres, non, mais on se sent pousser des ailes pour les dépasser ;-)…

J’ai été invitée récemment à coanimer un atelier Passions devant 25 personnes.  Pour moi, qui, à l’âge de 10 ans, ai éclaté en sanglots juste après avoir terminé une élocution devant ma classe, tellement l’effort avait été immense, je peux vous dire que c’était un challenge !!! Jusqu’à présent j’ai plutôt animé des groupes allant de 5 à 10 personnes…

D’ailleurs, au moment de me présenter, je l’ai dit au groupe, tout simplement.
L’atelier démarre, tout se passe bien, arrive la pause thé-café. Un des participants vient près de moi et me dit : « C’est vraiment très clair, on voit que vous êtes dans votre truc » et un autre d’ajouter : « En fait vous êtes alignée et ça semble sortir tout seul ! D’ailleurs, il est où votre trac ?! Parce que vous avez franchement l’air très à l’aise ! » Et moi, à ce moment-là, j’ai réalisé : « Mais oui, c’est vrai, je suis devant un groupe de 25 personnes ! »

Oui, vous l’avez compris : portée par mon enthousiasme, par ce que je disais, j’avais complétement oublié que j’étais, non pas devant un groupe de 5 ou 10 mais bien 25 personnes ! Yes ! Encore un grand pas de franchi !

J’ai vraiment pris conscience que j’adore tellement enseigner, partager tous ces concepts, que mes peurs se sont dissoutes comme neige au soleil dès que j’ai commencé à parler de ce qui me passionne ! Waouh !

Votre cœur sait ce qui fera votre bonheur…

Lors de cet atelier, une participante a partagé le constat suivant : « J’avais d’abord fait ma liste des cinq passions que je considérais comme principales, avec ma logique, puis, ensuite, j’ai fait le test, où l’on va plutôt interroger notre cœur… Quelle n’a pas été ma surprise de constater que ce n’était pas le même résultat !!! Ce que je pensais être le plus important pour moi (avec ma tête) ne correspondait pas à ce qui est ressorti comme étant le plus important pour moi aux yeux de mon cœur…»

Combien de fois n’ai-je pas entendu : « Oh, mais je connais mes passions, je n’ai pas besoin de faire le Test… », suivi de, après avoir passé le Test : « Ben ça alors, je ne m’attendais pas à cela ! » ?! Et c’est ce qui m’est arrivé aussi la première fois que je l’ai passé. Ce que je plaçais en fin de liste (N°12), s’est avéré se retrouver, non seulement dans mes cinq passions principales, mais en N°1 aux yeux de mon cœur !!! Oups, je n’en revenais pas ! Et pourtant, je sentais que dans mon cœur et mes tripes, ça sonnait juste.

Oui, je pense vraiment que notre cœur sait ce qui est vraiment bon pour nous, ce qui est fait pour nous, qu’il est notre indicateur vers là où nous sommes les meilleurs, là où nous sommes à notre place, vers ce pourquoi nous sommes ici !

Pour illustrer mes propos, je vais m’inspirer pour la suite de mon article, d’un magnifique livre qui exprime tellement tout ce que je ressens et que je vous recommande chaleureusement, il s’agit de : « L’infinie puissance du cœur – Trouvez le véritable sens de votre vie » de Baptist de Pape (Vous trouverez toutes les coordonnées de ce livre sur la page Divers de mon site).

Parce que votre cœur constitue votre véritable essence, il sait où vous devez aller et pourquoi vous vous trouvez sur cette terre. Parfois, seul le cœur peut vous dire ce que vous devez faire. Votre cerveau n’a qu’une vision limitée des circonstances dans lesquelles vous vous trouvez, tandis que votre cœur est capable d’évaluer chaque situation d’une perspective plus élevée.

Votre cœur voit votre vie comme un fleuve qui suit son cours – depuis sa source jusqu’à la mer – tandis que votre mental est incapable de voir plus loin que le prochain méandre… Votre mental est focalisé sur les préoccupations immédiates, les objectifs à court terme, qui peuvent cacher la vue de votre but supérieur. Lorsque vous vous tournez vers votre cœur, vous découvrez qu’il savait ce que votre mental ne pouvait voir parce qu’il était trop préoccupé, à savoir que vous approchiez des rapides et qu’il fallait s’y préparer. Ouvrez-vous à votre cœur. Sa conscience supérieure vous parlera tout bas, et vous avertira de turbulences quand cela sera nécessaire. Il s’adressera à vous à travers votre ressenti, votre intuition, et non votre raison.

« Si je pouvais donner un conseil à tout le monde, en particulier aux jeunes gens, ce serait celui-ci : servez-vous de votre cœur. Oubliez votre mental. Votre mental ne fera que vous enfermer dans l’histoire que vous vous racontez, dans votre idée, qui est en général la pire idée que vous puissiez vous faire d’une situation. Mais votre cœur, lui, connaît la vérité. Ecoutez votre cœur, et vous ne pourrez jamais vous tromper. Vous ne vous tromperez pas. » Neale Donald Walsch

Votre cœur vous permet de vous connecter au formidable serveur qu’est l’univers. Ce serveur est omniprésent, même quand vous rencontrez un problème de connexion. Lorsque vous êtes en prise avec l’énergie de l’univers, vous accédez à une perspective globale, dans laquelle votre vie et celles des autres sont interconnectées. Votre cœur sait ce qui fera votre bonheur.

Votre cœur vous révèle ce qui a du sens dans votre vie ainsi que le sens de votre vie. Il vous connecte à une source de connaissance supérieure, à laquelle votre mental ne peut vous faire accéder. Le philosophe Blaise Pascal ne disait-il pas : « Le cœur a ses raisons que la raison ne connaît pas »…

Un poisson ne peut pas se noyer dans l’eau, tout comme un oiseau tomber dans l’air… 

Le mental est incapable de vous indiquer si vous vous trouvez sur la bonne voie. Vous pouvez occuper un poste qui fait rêver d’autres personnes, et néanmoins éprouver le sentiment de ne pas être à votre place et vous sentir mal. Si vous connaissez ce sentiment, c’est que votre cœur tente de vous dire que ce n’est pas le bon chemin pour vous.

D’ailleurs, faire fausse route nous aide à prendre ensuite la bonne direction. Lorsque votre cœur vous parle, il vous révèle les coordonnées de l’itinéraire qui vous correspond vraiment, un itinéraire qui vous conduit vers la place que vous devez tenir, la place qui sera la vôtre, la place où vous vous sentirez bien.

« Vous pouvez découvrir ce que vous êtes censé faire de votre vie si vous écoutez vraiment votre cœur » Paulo Coelho

Comme l’écrit si bien Mark Nepo dans le livre de l’éveil : un poisson ne peut pas se noyer dans l’eau tout comme un oiseau ne peut pas tomber dans l’air. De même, chacun de nous doit trouver son véritable élément, c’est-à-dire qui il est vraiment et sa vocation véritable. L’univers veut que vous fassiez ce que vous êtes destiné à faire. Chacun a une mission, qui consiste à faire ce en quoi il excelle et lui procure du plaisir. Cette mission diffère d’une personne à l’autre et peut prendre toutes les formes possibles, de l’enseignement aux enfants en difficultés d’apprentissage, aux soins aux personnes âgées, en passant par le service public ou la direction d’une multinationale ou encore par être une maman au foyer. Chacun de nous possède une mission qu’il est destiné à découvrir…

« Chacun de nous vient au monde en apportant des présents – des présents de l’âme. Ce sont des dons que nous seuls pouvons offrir, car nous sommes uniques. Quand nous écoutons notre cœur, et non le bavardage de la société, et non le brouhaha du monde, alors nous pouvons exprimer nos dons. Nous pouvons réaliser ce que nous avons été appelés à faire – ce que nous nous sommes promis de faire avant de nos incarner » Michael Beckwith

« Vous ne pouvez développer un véritable talent que pour ce que vous aimez. Abandonnez-vous à ce que vous aimez faire, et faites-le si bien que les gens ne pourront pas vous quitter des yeux »
Maya Angelou

La porte de notre âme…

« Pourquoi le but de notre vie devient-il clair lorsque nous nous connectons à notre cœur ? C’est parce qu’au niveau de notre cœur, se trouve une porte – la porte de notre âme. Si nous écoutons ce qui passe par cette porte, nous suivons le chemin de notre âme. Et si nous suivons le chemin de notre âme, le but de notre vie sera parfaitement clair » Ruediger Schache

« La voix de votre âme s’exprime à travers votre cœur qui, tel un compas, vous indique la bonne direction. Le siège de votre âme – votre essence – se trouve dans votre cœur »

Un jour une cliente m’a dit ceci : « Durant ce genre de journée, tu touches l’âme… ». Cela m’avait beaucoup touchée. Et elle n’est pas la seule à m’avoir dit cela.

Vous découvrirez la finalité de votre existence en écoutant votre cœur. Lorsque vous accomplirez votre mission, vous le saurez grâce au plaisir infini que cela vous procurera.

« Votre cœur a un excellent moyen de vous dire si vous êtes ou non sur la bonne voie, cela s’appelle l’enthousiasme. Dès que vous vous enthousiasmez, vous savez que vous suivez votre cœur » P. Coelho

Comment s’ouvrir au langage du cœur ?

Afin d’écouter votre cœur, prenez le temps de trouver la paix et le calme. Quand vous êtes constamment connecté aux autres par téléphone, SMS, e-mail, internet, vous ne laissez pas à votre cœur la possibilité de vous envoyer ses propres messages. Tous vos circuits sont occupés, si bien que votre voix intérieure ne peut se faire entendre.

« C’est quand nous sommes dans le silence que nous pouvons nous connecter à notre cœur. Nous vivons dans le bruit et nous sommes constamment occupés, si bien qu’il n’y a ni temps, ni espace, ni silence pour le cœur. C’est pourquoi les gens méditent ou prient : ils ont besoin de cet espace, de ce moment où ils écoutent leur cœur » Isabelle Allende

Lorsque vous apaisez votre mental, vous le mettez en phase avec votre cœur. Vous pouvez alors entendre les chuchotements de ce dernier que vous n’entendiez pas à cause du bruit de votre mental.

« Si nous n’écoutons pas notre cœur, nous écouterons le bavardage du monde, et nous finirons par obéir aux injonctions d’une société consumériste, préoccupée par l’avoir, en proie à la peur et à l’inquiétude, nous n’aurons pas vécu notre vie. Or nous devons vivre notre vie. Le cœur détient les réponses. Pour entendre la sagesse du cœur, nous devons l’écouter. L’écouter humblement. Selon les mots de Ralph Waldo Emerson : « Demeure coi, tourne-toi vers l’intérieur de toi, et aie conscience que les réponses ne sont pas ailleurs, quelque part dans le monde ». Les réponses, l’intuition qui nous guide, la sagesse, sont en nous. » Michael Beckwith

Le chemin qui mène au cœur passe par le ressenti…

Ce que vous dit votre cœur peut parfois paraître étrange ou illogique – au premier abord. Ne rejetez toutefois pas ces messages d’emblée. Restez assis et écoutez-les. Ne tentez pas de les analyser, jugez-les en fonction des sensations qui les accompagnent. Le chemin qui mène au cœur passe par le ressenti. L’inspiration qui naît du cœur est associée à une sensation organique et naturelle. Laissez cette voix vous indiquer ce qu’elle signifie. Demandez-vous : « Quelle sensation ce message me fait-il ressentir ? » Lorsqu’un choix est inspiré par votre cœur, vous le savez, car vous avez la sensation qu’il est juste.

Pensez à un choix que vous devez faire, vous hésitez entre deux solutions. Imaginez que vous faites le choix de la première solution, qu’est-ce que vous ressentez ? Prenez le temps de ressentir. Ensuite, Imaginez que vous faites le choix de la deuxième solution, que ressentez-vous ? Donnez-vous le temps… Maintenant, vous avez la réponse, je veux dire celle de votre cœur.

Mieux nous nous sentons, plus nous sommes sur le chemin de notre cœur ; moins bien nous nous sentons, plus nous nous en éloignons. La voie (ou voix) du cœur nous conduit vers ce qui est bon pour nous, vers qui nous sommes vraiment au fond de nous-même (et non vers celui qui, pour plein de raisons qui lui appartiennent, joue un rôle, est un personnage).

Les sentiments constituent le langage du cœur. Lorsque vous suivez votre cœur, vous n’écoutez pas ce que dit votre tête, mais ce que vous sentez juste.

Le cœur nous parle donc de différentes manières… 

Lorsque vous suivez votre cœur, vous sentez que vous suivez votre cap. Vous éprouvez de la joie, vous avez le sentiment que votre vie a du sens, une finalité. Vous êtes conscient de votre énergie, de vos pensées et de la voix intérieure qui vous guide. Chaque fois que vous déviez de votre cap, vous vous sentez malheureux.

Pour pouvoir entendre son cœur, il y a à faire de la place, à faire le silence en soi, à faire taire son mental… Il y a beaucoup de manière possible pour faire taire son mental : porter son attention sur sa respiration, sur les différentes parties de son corps, être pleinement dans l’instant présent, méditer… Vous est-il jamais arrivé, alors que vous ne parveniez pas à résoudre un problème, d’aller simplement marcher dans la nature et de revenir avec la solution parfaite ? Moi, tout le temps ! Marcher et savourer chaque instant de cette marche est pour moi une des manières que je préfère pour m’ouvrir au pouvoir de mon cœur et donc à l’énergie et à l’inspiration qui nous entourent. Lorsque nous faisons le choix d’écouter et d’ouvrir notre cœur, nous accédons à cette puissante sagesse.

« Voilà, je crois, ce qui nous connecte au cœur : la créativité, la nature, l’amour, la prière, la méditation et le silence. Je me connecte à mon cœur grâce à la nature, grâce à mon chien. J’ai ensuite la sensation que mon cœur explose, et je ressens la chaleur de mon cœur » Isabelle Allende

Le cœur nous parle donc de différentes manières : nos sensations, notre ressenti, la petite voix intérieure, l’intuition… Une autre manière de dialoguer avec son cœur : redevenir des enfants…

« Chaque homme sur terre a un trésor qui l’attend, lui dit son cœur. Nous, les cœurs, en parlons rarement, car les hommes ne veulent plus trouver ces trésors. Nous n’en parlons qu’aux petits enfants. Ensuite, nous laissons la vie se charger de conduire chacun vers son destin. Malheureusement, peu d’hommes suivent le chemin qui leur est tracé, et qui est le chemin de la Légende Personnelle et de la félicité. Alors, nous, les cœurs, commençons à parler de plus en bas, mais nous ne nous taisons jamais » Extrait de L’Alchimiste de Paulo Coelho

Les enfants suivent généralement bien leur cœur. Ils sont guidés par leur enthousiasme et leur intuition, jusqu’à ce qu’on leur ordonne de contenir leurs élans. Pour vous connecter à votre cœur, il peut vous être utile de vous reconnecter à votre enfant intérieur. Pensez à ce qui vous emplissait de joie lorsque vous étiez enfant. Laissez-vous le ressentir à nouveau… Cela vous connectera à votre cœur. Le cœur qui vous révèle les coordonnées de votre véritable itinéraire.

Ça ne veut pas dire que la vie est plus facile…

Faire des choix de cœur ne veut pas dire, comme je l’ai illustré avec mon expérience au début de cet article, que la vie est plus facile, mais disons que, quand on est dans ce qui est vraiment important pour nous, on voit les choses autrement, et on se découvre des talents, une force, qui nous étaient jusqu’alors inconnus, insoupçonnés !

Je n’ai pas échappé au fait de devoir parler devant un groupe de 25 personnes, mais le fait de parler de quelque chose qui me fait vibrer, cela a fait que mon enthousiasme était plus puissant que ma peur ;-).

Le cœur a toutes les données de votre plan de route, il a une vue globale de votre vie tandis que votre mental ne voit pas plus loin que le prochain tournant. Voilà pourquoi parfois nous serons amenés à vivre des choses qui, d’un premier abord, nous paraitront dénuées de sens, voire carrément allant à l’opposé de ce que nous voulons… Et ce ne sera que plus tard qu’on se rendra compte qu’il était nécessaire de passer par là pour arriver là où nous voulions aller !!!

Quand j’avais plus ou moins 24 ans, c’est parce que je suis tombée dans un travail où l’ambiance et le travail lui-même se sont avérés horribles que j’ai décidé de quitter ce travail pour aller réaliser un de mes rêves ! Ce boulot aurait été très intéressant, je n’aurais probablement pas envisagé de partir.

Un raccourci pour aller à l’essentiel…

Oui, je pense que vous l’avez compris, je vous invite à écouter votre cœur… Et une manière d’aller à l’écoute de son cœur, parmi tout ce qui s’offre à vous, et comme nous l’a rappelé la participante à l’atelier dont j’ai parlé quelques lignes plus haut, c’est au travers du Test de la passion. Comme elle l’a dit, et comme je l’ai vécu pour moi, ce Test nous révèle nos priorités de vie selon notre cœur (et non notre tête). Je vous avoue d’ailleurs, que c’est pour cela que j’adore ce processus et que je ne peux juste plus faire autrement que de l’enseigner, le prodiguer ! C’est devenu mon angle d’approche pour mes accompagnements car, pour moi, c’est un raccourci pour aller directement à l’essentiel.

Si vous désirez, vous aussi, avoir votre « boussole du cœur », une boussole qui vous guide sur le plan de route de Votre vie dans sa vision la plus élevée, ainsi que son mode d’emploi, alors n’hésitez pas à me contacter. Si vous voulez connaître vos priorités profondes dans la vie, vos priorités de cœur et comment vous en rapprocher de plus en plus, je vous invite à me contacter pour en parler. Vous pouvez également réserver une conversation gratuite et sans engagement. C’est l’opportunité pour vous de me poser toutes vos questions en direct et de ressentir si cela vous convient (votre cœur vous le dira ;-). (en savoir plus sur le Test de la passion et le Coaching passions)

Personnellement, maintenant, grâce à mon test de la passion, je suis de plus en plus en alignement avec mes priorités de cœur dans mon quotidien et mon bonheur est complet quand je peux aider les autres à faire de même !!!! Le chemin par lequel je suis passée pour arriver là où je suis maintenant fait que j’ai acquis diverses connaissances et compétences et c’est juste génial ! Je comprends que c’était mon chemin et ce chemin est magnifique. Il est d’autant plus magnifique qu’il me permet maintenant de faire gagner du temps aux autres. Je suis dans une grande gratitude pour cela.

« Listen to your heart », « Ecoute ton cœur »…

Et pour terminer, je ne résiste pas à l’envie de vous partager les premières paroles d’une chanson qui m’a été soufflée (par mon cœur 😉 pendant l’écriture de cet article ! Je suis partie de la chanson « Listen to your heart » du groupe suédois Roxette… J’en ai évidemment gardé le titre. En attendant de mettre une version chantée sur mon site (Oups, c’est un défi que je me lance ;-), je vous offre le premier couplet et le refrain, en anglais et en français :

« Sometimes we’re lost, we feel completely apart
Nothing can help, we just feel bad and it’s hard, yeah
we search a light, an answer, a direction
We don’t know what we want, our passions…

Listen to your heart, he’ll know the best for you
Listen to your heart, your passions will come through
When you don’t know where to go or what to decide
Listen to your heart, he’ll give you the way to fly.

Et en français :

Quand nous sommes perdus, dans l’fond, désemparés
Qu’on se sent juste mal, que rien n’peut nous aider, yeah
Quand nous cherchons une réponse, une direction
Qu’on ne sait pas c’qu’on veut, ni quelles sont nos passions…

Ecoute ton cœur, il connaît ton bonheur
Ecoute ton cœur, direction le meilleur
Quand tu ne sais pas où aller ou quoi décider
Ecoute ton cœur, Il connaît ta destinée…

… A suivre donc.
Oui, un de mes grands rêves est de faire passer mes messages également via des chansons, qui sont par excellence, des vecteurs d’émotions 😉

D’ici mon prochain article, prenez soin de vous et faites un maximum des choses qui vous font plaisir, qui vous font vibrer !!!

Au plaisir de lire vos retours concernant mes articles,

Marie-Véronique Delhalle
contact@marie-veronique-delhalle.com
www.marie-veronique-delhalle.com

PS : Quelques jours après avoir écrit cet article, j’ai reçu le message suivant dans ma boîte d’e-mails. Il s’agit d’une pensée de Neale Donald Walsch (Auteur du livre Conversations avec Dieu) :

« Vos cœurs connaissent en silence les secrets des jours et des nuits.

Khalil Gibran a dit cela et il avait raison. Ecoutez par conséquent votre cœur. Cultivez votre aptitude à le faire. Entraînez-la. Pratiquez-la. Améliorez-la.

Ce n’est pas si difficile. Soyez calme avec vous-même. Et pour l’amour du Ciel, arrêtez d’écouter votre mental. Vous n’y trouverez pas la vérité. Vous trouverez peut-être la réponse, mais ce ne sera pas la vérité à moins qu’elle ne coïncide avec la réponse de votre cœur.

Vous pensez qu’il y a plus à savoir de la vie que cela, mais ce n’est pas le cas. Votre cœur détient la clé. Votre cœur détient la sagesse. Votre cœur détient le futur. Votre mental ne connaît rien à part le passé. Il imagine que le futur sera tout comme hier, donc il prend ses décisions en se basant dessus. Seul votre cœur peut voir au-delà de l’horizon de la mémoire »